et Lutte Ouvrière.....

Publié le par REFI

(après quelques essais et beaucoup de difficultés à coller la lettre, je me permet de la re-écrire)

 

PANTIN le 6 avril 2012

 

Réseau Emploi Formation Insertion et

CGT, SNU TEFI, SOLIDAIRES

 

Madame, Monsieur, 

 

J'ai bien reçu votre courrier du 14 mars 2012, me demandant ma position sur les agissements discriminatoire de la Direction Régionale de Pôle Emploi Midi Pyrénées.

 

Comme pour vous, il me parait inacceptable que des travailleurs étrangers en situation irrégulière au moment de leur demande, ne puissent pas s'inscrire auprès de Pole Emploi ni percevoir l'indemnité chômage. Et je me sens totalement solidaire de vos initiatives contre cette discrimination.

 

Le gouvernement actuel fait feu de tout bois pour grappiller quelques voix à l'extrême droite. Il multiplie les déclaration démagogiques et xénophobes auprès de ceux qui voit dans l'immigration la cause du chômage. Que les dirigeants de Pole Emploi lui emboîte le pas par des mesurs vexatoires n'a malheureusement rien d'étonnant.

 

Dans cette campagne électorale, je m'oppose à toute cette propagande nauséabonde. Et je dénonce la dictature des grandes entreprises de l'industrie et de la finance, qui, pour sauver leurs profits, licencient, délocalisent et dégradent les conditions de travail et de salaires. Ce sont eux les responsables du chômage, ce sont eux nos ennemies,  pas les immigrés, ni...l'euro,ni ...les travailleurs chinois.

 

D'une manière ou d'une autre, quelque soit la profession, la catégorie, qu'on soit dans le public ou le privé, avec ou sans papier, c'est l'ensemble des travailleurs qui est attaqué aujourd'hui.

 

En qualité de militants syndicaux, vous êtes bien placés pour savoir que la seule arme pour aboutir à faire changer le cours des choses, c'est la lutte collective.

 

Dans les réunions publiques ou j'interviens, je répète à travers le pays que pour se protéger les travailleurs ne peuvent compter que sur personne. Ils ne peuvent compter que sur eux même. Je ne propose pas un programme électoral mais un programme pour les luttes à venir de la classe ouvrière dont les travailleurs étrangers, avec ou sans papier font partis. Ce programme de lutte met en avant les exigences vitales face aux menaces sur l'emploi et les salaires, les deux seuls bien qui permettent de vivre.

 

Et j'affirme qu'il sera nécessaire d'imposer contre le chômage, l'interdiction des licenciements et le partage du travail entre tous sans perte de salaire, en prenant les dividendes des actionnaires.

 

Avec toute ma solidarité, recevez mes salutations militantes.

 

Nathalie ARTHAUD

 


Commenter cet article